À Paris, un pont trampoline pourrait bien voir le jour au-dessus de la Seine… Un projet géant et trop cool !

Paris : Après le pont des Arts, le pont Mirabeau et le pont Neuf, un nouvel édifice va peut-être bientôt enjamber la Seine. Et...

Paris : Après le pont des Arts, le pont Mirabeau et le pont Neuf, un nouvel édifice va peut-être bientôt enjamber la Seine. Et le 38e pont de Paris pourrait bien être une gigantesque structure gonflable, en forme de bouée, sur la surface duquel on pourrait rebondir en sautant, à la manière d’un trampoline géant !

Imaginez un instant : lors d’un après-midi d’été bien chaud, vous décidez de vous rendre sur les berges du fleuve, pour vous promener ou faire un apéro entre amis. Là, vous tombez nez à nez avec ce pont futuriste, qui ressemble à ces chateaux gonflables sur lesquels vous vous amusiez tant quand vous étiez enfant — sauf que là, la structure est assez grande pour que de nombreux adultes puissent s’y élancer et sauter tels des kangourous au dessus de l’eau !

AZC


Pourra-t-on bientôt traverser la Seine en faisant des cabrioles en l’air et en enchaînant les frontflips au-dessus de l’eau ? Peut-être bien, grâce aux architectes de l’Atelier Zündel Cristea (AZC), un cabinet parisien.

En fait, l’idée originale remonte à 2012 : à l’époque, le site ArchTriumph, une plateforme internationale dédiée à la promotion de l’architecture et du design, avait lancé un grand concours d’idées dont le thème était d’imaginer le 38e pont de Paris. L’AZC n’était arrivé que troisième de cette compétition internationale (sur une centaine de participants tout de même)… et pourtant c’est bien son idée de pont-trampoline, composé de trois bouées géantes, qui a fait le plus parler d’elle !

Immédiatement, ce projet un peu fou avait séduit la presse , qui n’a pas hésité à parfois le présenter comme un possible aménagement futur, alors que ce n’était à l’époque qu’un simple concept. Mais finalement, c’est peut-être bien cette confusion entre la réalité et la fiction qui aura donné des ailes au cabinet parisien, en suscitant l’adhésion et l’enthousiasme d’un grand nombre de personnes :


« On a connu un engouement et un écho médiatique assez atypique dans notre monde d’architectes
, raconte Grégoire Zündel, l’un des fondateurs, sur BFM TV. Les gens voulaient voir ce pont, savoir où l’essayer, alors que ce n’était qu’un concept. À un moment, on a eu l’impression de passer pour des imposteurs… alors on a travaillé pour rendre l’idée réalisable !  »

AZC

Ce coup de projecteur imprévu aura conduit les architectes à tester un premier prototype, et à se pencher sur la faisabilité technique du projet. Pour l’heure, l’AZC pense être capable de concevoir un pont trampoline de 90 mètres de long. Le concept a aussi retenu l’attention de l’incubateur urbain « FAIRE », un tout nouvel accélérateur de projets architecturaux innovants, qui a annoncé le 27 avril dernier ses 25 premiers lauréats. En faisant partie de cette première sélection, l’AZC bénéficiera d’un petit coup de pouce financier non négligeable.

Bien sûr, ce n’est pas encore pour tout de suite que l’on pourra faire des saltos au-dessus de l’eau. Il faudra sans doute encore délimiter l’endroit où un tel pont pourra être placé, afin de ne pas gêner le trafic des bateaux. Dans l’idée, il s’agirait plutôt d’un pont temporaire, qui pourrait être mis en place l’été, ou dans le cadre d’un évènement tel que Paris Plage.


Reste à convaincre la mairie de Paris pour qu’elle valide cette idée. Nous, en tout cas, on vote pour !


Source: Demotivateur

loading...

à voir aussi